contacts newsletter
retour au hub Chronos


Pour vous inscrire à la newsletter entrez votre adresse e-mail.




se désinscrire

blog

Hacker l'Ile-de-France, dix projets en lumière

05/04/2013

Première étape de l'ouverture des données de la Région Ile-de-France, un Hackathon a été organisé par la Fonderie (voir l'entretien réalisé avec Jean-Baptiste Roger), agence numérique de la Région, qui a mis à disposition - entre autres - les données du Sdrif*, de la SNCF et de la RATP. La plateforme mise en place par OpenDataSoft est un premier jalon et continuera d'être enrichie d'ici à 2014, date de son lancement "officiel". Chronos était présent dans le rôle de mentor sociologue et expert de la question du partage des données (voir son programme d'innovation multipartenariale DatAct). 

 

Dix projets ont été imaginés par des développeurs, urbanistes, architectes, designers... certains en herbe, d'autres déjà professionnels, tous passionnés et bénévoles. Si trois projets ont été primés (présentés dans l'ordre ci-dessous), les dix méritent un coup de projecteur.
 
En tête de classement, l'application brigandfute.com permet de visualiser les données du Sdrif et, pour les Franciliens, de se sortir de situations délicates. Scénario d'usage du porteur de projet (accrochez-vous !) : un habitant de Noisy-le-Grand vit avec sa femme et sa belle-mère, il tue sa belle-mère et cherche à s'en débarasser. Le service lui indique, autour de Noisy-le-Grand, où enterrer le corps en évitant les terrains sur lesquels il y a des projets de construction futurs, où sont les potentielles inondations, etc. L'application indique aussi les points à éviter, les commissariats, l'itinéraire pour se rendre sur le lieu, les magasins de bricolages pour acheter des pelles et matériaux, et la location de voiture Autolib (effective quand l'API d'Autolib sera plus facilement utilisable...). Rires dans la salle. Si le scénario paraît loufoque, il démontre les usages détournés rendus possibles par les données du Sdrif.

 

 

Le Sdrif est complexe, comment le partager simplement à Monsieur tout le monde ? Seconde place sur le podium, SIM sdrif est une application web qui plonge l'utilisateur dans un outil manipulable pour faire ses propres expériences. Exemple à Roissy : sur la logique du jeu SIM city, l'utilisateur peut implanter un quartier de maisons collectives, mais s'il le fait autour de l'aéroport, l'outil l'informe de la problématique "ce n'est pas possible car on se situe dans la zone de bruit de l'aéroport" ou ailleurs, l'outil lui signalera que 'la zone est déjà dense en terme d'urbanisation". Autrement dit, l'outil permet aux utilisateurs de comprendre les rouages liés à la mise en place de nouveaux projets. L'outil fonctionne avec l'implantation de logements, de bassins d'activités, d'équipements ou encore d'espaces ouverts. Il permet aussi de proposer des projets à des décideurs territoriaux. 

 

 

En troisième place, IDFutur cherche à intégrer les acteurs locaux et les collectivités locales pour construire la région du futur par la mise en place d'une plateforme collaborative où les données de l'Ile-de-France sont récupérées pour cartographier les pôles d'attractivité selon quatre catégories (transport, économie, équipements et environnement). L'acteur local peut identifier les pôles d'attractivité sur une échelle spatio-temporelle et identifier les endroits où il souhaite développer sa propre activité et poster son projet. Il sera alors mis en relation avec les autres acteurs. Exemple : M. Charpant à Massy a depuis quelques années la volonté de développer une entreprise. Cette plateforme lui permet de choisir son lieu d'implantation et son activité et de mettre en ligne son projet. Les collectivités locales et acteurs alentour accèdent à cette information. 

 

Les sept autres projets présentés ci-dessous n'ont pas d'ordre de classement.
 
VIZIT, application mobile collaborative, est accessible à tous les nomades qui souhaitent découvrir les lieux vivants d'Ile-de-France. L'objectif est de favoriser le tourisme participatif, de faire découvrir la vraie vie à l'échelle de l'Ile-de-France et non pas un Paris idéalisé. Concrètement, il s'agit d'une application à laquelle les nomades peuvent se connecter et découvrir sur une carte les spots et parcours proposés par les habitants du quartier où il se trouve. S'il choisit un parcours, le nomade peut rencontrer le créateur du parcours touristique. La personne qui reçoit un SMS, créateur du parcours, va rencontrer le nomade et visiter avec lui s'il en a l'envie et s'il est disponible. Lorsqu'il atteint un seuil de spots mis en ligne, il devient ambassadeur (du street art par exemple).
 
Les sources sélectionnées sont de plusieurs ordres :
 
Celles mises à disposition dans le cadre du Hackathon, du Sdrif (arbres remarquables, bases de loisirs, point d'intérêts balade, etc.)
D'autres données : AGIP, Wikipedia, autres bases de données créées par les individus eux-mêmes en mode crowdsourcing.
 
L'application Veho 2030 ("je transporte" en latin - c'est tendance depuis François !) représente les données de transport du point de vue de l'utilisateur. Le prototype présenté se concentre sur le territoire de Saint-Denis. Les données du Sdrif, celles des collectivités et celles d'OpenStreetMap ont permis d'accéder aux équipements publics en projet (bureaux, logements, transport...). Représentées sur une carte, elles permettent de suivre l'évolution du quartier dans le temps. En cliquant sur un des points, une fiche détaillée informe de la date de livraison du projet, son montant, le porteur de projet, et surtout une information sur les réunions de concertation et d'information. L'utilisateur peut entrer son adresse mail pour suivre les avancées du projet et s'inscrire aux débats. Il s'agit d'un outil d'information pour le citoyen, de promotion de la concertation et de visualisation pour les collectivités. Les collectivités et intercommunalités sont invitées à y participer pour entrer les nouveaux projets. Les données sont visualisables de manière spatiale et temporelle.
 
idf citoyen, le portail citoyen Ile-de-France, informe les habitants des projets de quartier et des événements citoyens organisés par sa ville. L'utilisateur peut créer une alerte e-mail en fonction de ses centres d'intérêt et du périmètre défini. Il peut également ajouter des commentaires et participer à la réunion à distance via des fils Twitter, et garder une trace de cette participation. La carte sert aussi d'outil d'analyse du territoire en matière de démocratie participative ; repérer les points du territoire où il se passe peu de choses. Autrement dit, ce site ambitionne d'améliorer l'accès à l'information et de proposer une vision du territoire nouvelle. En termes de données, les utilisateurs peuvent ajouter des événements, les projets du Sdrif sont également ajoutés.

Open15 est un projet qui met en avant les changements liés à la mise en oeuvre de la ligne 15 du métro : où peut-on aller et en combien de temps quand on utilise cette nouvelle ligne ? Cette information permet aux individus de se projeter. Des outils opensource ont été mobilisés (OpenTripPlanner), les données incorporées se basent sur les données du Sdrif qui ont été corrigées suite aux données communiquées par Jean-Marc Ayrault. Un jeu de couleurs permet de visualiser l'accessibilité d'un lieu à l'autre, jusqu'à deux heures de déplacement. Très beau ! Pour l'instant, le site ne représente que les lignes à venir, l'outil pourrait être enrichi des lignes déjà existantes (ce qui suppose une ouverture des données), permettant ainsi de comparer l'accessibilité actuelle du territoire et l'accessibilité à venir.


"Ailleurs, c'est juste à côté". La Région Ile-de-France possède un nombre incalculable de territoires méconnus, certains oubliés. Le cinéma permet de faire rêver la région. Le cinéma peut être une source de revenus pour la région, de valorisation des territoires comme le film La Haine tourné dans le 78, et offrir une visibilité internationale des territoires. Inglorious Bastards dans le Val d'Oise, Barry Lindo à Vaux-le-Vicomte en Seine-et-Marne, vaste champ des possibles... L'application Post1Spot est un service web et mobile qui permet aux utilisateurs de faire remonter les lieux de la Région qu'ils apprécient. Le service met en relation les différents acteurs (individus, partenaires territoriaux, médias, collectivités publiques ...). L'utilisateur peut à la fois poster un lieu avec image à l'appui et chercher un lieu atypique en Ile-de-France. L'application propose également une réalité augmentée qui permet de revivre les scènes de films, outil de promotion touristique pour les territoires concernés.
 
1.300 est un projet de datavisualisation qui regroupe l'ensemble des cartes du Sdrif dans une seule et même cartographie. 1.280 points correspondent aux communes d'Ile-de-France et aux 20 arrondissements de Paris. La carte montre :
 
- le pourcentage de surface de la commune à 2 kilomètres maximum d'une gare
- les niveaux de revenus
- l'indicateur de jeunesse
- le nombre de logements sociaux (les villes qui ne respectent pas le quota des logements sociaux apparaissent en noir, il y en a beaucoup)
- l'évolution de la population en Ile-de-France. En rouge, la population qui descend, en vert la population qui augmente.
 
Ainsi, la carte permet de voir que le quota de 20 % de logements sociaux est très peu respecté... (en noir les collectivités concernées) :

 

 

Rogaton Plus (Rogaton, ce qui a peu de valeur) est un service qui encourage l'économie circulaire, de l'assiette à l'assiette, en repensant le cycle de recyclage des déchets organiques. Comment décentraliser la collecte des déchets et encourager un système de compostage ? Concrètement, le coût de gestion des déchets aujourd'hui est à peu près de 90 euros par habitant, 150 Kg/an/habitant, un tiers des poubelles... donc si 30 % de la population francilienne gérait un compost, ça équivaudrait à 170.000 tonnes par an. Le service propose la mise en relation entre donneur de Rogaton et récupérateur de Rogaton. Quand on arrive sur le site, le message suivant s'affiche : "Vos restes ont de la valeur, rencontrons-nous !". Le service estime le gisement de Rogaton par individu et le met en relation avec un potentiel receveur. Une carte valorise également chaque action individuelle. Car s'il y a beaucoup de données issues du Sdrif sur la question (sur les exploitations agricoles, les espaces verts...), peu de données locales existent.
 
Sdrif : Schéma directeur de la région Île-de-France

 

 

Julie Rieg, Groupe Chronos

DATACT @datact

Quand la connexion s'accroît (-10 pts), la confiance se ratatine (-15 pts). 81% des internautes perplexes sur l'exp… https://t.co/sxXH9IxlST


plus

DATACT @datact

Du difficile exercice de la cryptographie, à la fois outil de protection et de perversion. https://t.co/LlqYXXjOhH