contacts newsletter
retour au hub Chronos


Pour vous inscrire à la newsletter entrez votre adresse e-mail.




se désinscrire

blog

RÉGIE DE DONNÉES - MISE EN OEUVRE CONCRÈTE DE LA STATION DATA

01/04/2012

 

Parallèlement aux Ateliers, DatAct propose aux acteurs participant au programme de réfléchir à la production d'une régie de données : cette suite servicielle en mobilité a déjà fait l'objet d'un cahier d'analyse fonctionnelle lors de la saison 1 de DatAct. Il s'agit ici de concrétiser ce dossier en un service multipartenarial dédié au quartier d'affaires de La Défense.

 

La 1ère saison du programme DatAct a vu émerger le concept de Station Data, suite à une série de constats :
- un service pertinent en termes d’usage suppose une « hypercontextualisation » des informations ;
- les programmes développés doivent viser une certaine continuité de l’information ;
- l’usage,  la pertinence perçue du service suppose une « réalisation » de ce service, c’est-à-dire un lien visible, légitime, pertinent avec les territoires. Ce lien, peut dans l’absolu, être un système technique assurant la fonction de relai passif avec les devices des usagers, les connecter entre eux…
- le modèle économique de ces systèmes suppose l’agrégation d’informations, la multiplication de services et la fédération d’une audience suffisante
- ces données, fédérées les unes aux autres, peuvent constituer la base d’une véritable intelligence territoriale, intelligence capable de produire plus de transparence, plus de cohérence, plus d’efficacité dans l’organisation de la « chose publique ».


Aucun des grands opérateurs réunis lors de ce premier programme ne conçoit seul de prendre le risque d’un tel développement ou n’estime en avoir la légitimité. Lors de ces rencontres, nous avons produit une première proposition de régie de données : chacun, pour son propre compte, stocke ses données et confie leur homogénéisation à un tiers de confiance. Fonction des demandes, des besoins, chacun peut mettre à disposition d’un tiers, des données ou webservices, fonction d’un échange financier ou d’un flux de données. Le modèle d’animation s’approchant de celui d’une chambre de compensation. Des systèmes « city smart box » participent à enrichir ces flux, fonction de données d’ambiance, collectées dans l’espace public. Ces bornes, maillent le territoire et font le lien entre les usagers, le territoire et l’espace d’informations. Cette connexion, ce maillage, permettent la mise en œuvre de services innovants (conciergeries de proximité, plan de déplacements interentreprises calculés en temps réel, systèmes de coproduction locale…)

La saison 2 du programme cherche ainsi à concevoir, à la suite de ce premier cahier des charges, un véritable projet de régie de données dédié au territoire de La Défense.

DATACT @datact

Quand la connexion s'accroît (-10 pts), la confiance se ratatine (-15 pts). 81% des internautes perplexes sur l'exp… https://t.co/sxXH9IxlST


plus

DATACT @datact

Du difficile exercice de la cryptographie, à la fois outil de protection et de perversion. https://t.co/LlqYXXjOhH