contacts newsletter
retour au hub Chronos


Pour vous inscrire à la newsletter entrez votre adresse e-mail.




se désinscrire

fermer

Benchmark

Benchmark (Datact 2 - 2012)

Huit projets internationaux ont été analysés sous l’angle économique (modèle d’affaire) et partenarial (jeu d’acteurs) par un travail de veille et la réalisation d’entretiens avec les porteurs de projets et des experts :
1. le démonstrateur européen “Smart Community”, Lyon Confluence,
2. la billettique dématérialisée NFC, Caen,
3. le centre d’opérations de la ville de Rio, IBM,
4. le service info-trafic, NAVX,
5. Etalab, France,
6. Code for America, Detroit,
7. Open Street Map,
8. Service Urban Dive, Mappy.

Tous ces projets se mettent en place sur un marché à la fois mature et instable. Le mouvement des Smartcities, Smartgrids, Opendata… est déjà largement engagé, les ambitions politiques sont de plus en plus affirmées sur ces sujets, les modèles multi-partenariaux se généralisent, les individus sont de plus en plus autonomes, leurs pratiques des technologies croissent, ainsi que leur participation citoyenne. En même temps, la ville intelligente est souvent attendue sous son angle technologique au lieu de considérer les usages, dans un milieu fortement concurrentiel avec des modèles économiques qui manquent de clarté, des verrous législatifs et juridiques, et une demande tellement labile qu’elle ne retient que le service le plus qualitatif.


Une analyse transverse de l’ensemble de ces projets a révélé de grands enseignements, dont le fait que :
- Pour tous les projets, le modèle économique et l’animation des parties prenantes nombreuses sont les deux grandes difficultés,
- Les projets les plus innovants et multi-sectoriels sont encore au stade de la recherche expérimentale,
- Les leviers de réussite de ces projets sont, entre autres, une forte ambition politique, un appui sur des services déjà existants, une diffusion multi-canal, une approche locale et une contribution des individus.
- Ce qui paye ? Apporter un service public de haute qualité sur un territoire, générer des données non-accessibles par ailleurs, donc rares et inédites, et co-produire le service avec les habitants.